En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Morris Rosenfeld

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Poète de langue yiddish (Boksza, Pologne, 1862 – New York 1923).

Fixé à New York en 1886, tailleur de son métier, il est un poète prolétarien qui exprime la détresse des ouvriers juifs aux prises avec le capitalisme. Les recueils la Cloche (1888) et Livre de chants (1897), traduits en anglais et en allemand sous le titre Chants du ghetto, lui valurent une notoriété internationale.