En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Peter Rosegger

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain autrichien (Alpl 1843 – Krieglach 1918).

Autodidacte attiré très tôt par la littérature, il resta toute sa vie enraciné dans sa Styrie natale dont les paysans, les hommes et les coutumes forment les sujets essentiels de son œuvre abondante (souvent de caractère autobiographique) : les Écrits du maître d'école de la forêt (1875) ; Forêt de mon pays (1877) ; Jacob le dernier (1888) ; Mon enfance dans la forêt (1902). C'est un hymne à un monde rural menacé de disparition.