En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Louis Xavier de Ricard

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Poète et journaliste français (Fontenay-sous-Bois 1843 – Marseille 1911).

Fils d'un général bonapartiste, il devint républicain et fonda, en 1863, la Revue du progrès, qui lui valut la prison. Fondateur de l'Art (1865) avec C. Mendès, cofondateur du Parnasse contemporain (1866) dont le huitième numéro lui est consacré, il mène une carrière de journaliste en France et en Amérique latine. Son engagement dans la Commune le fait s'exiler en Suisse. Installé à Montpellier en 1874, converti à l'albigéisme, il découvre le félibrige et devient l'ami de A. Fourès, avec lequel il fonde la Lauseta (l'Alouette, 1876), « armanac dal patrioto langadoucian », à tendance fédéraliste et en opposition avec le félibrige conservateur de F. Mistral. Il publia le Fédéralisme (1878), en faveur de la décentralisation littéraire, et de nombreux poèmes en occitan.