En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Carles Riba

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain espagnol d'expression catalane (Barcelone 1893 – id. 1959).

Poète, il se fit connaître par les deux livres des Estances (1919 et 1930), d'influences différentes – Ausiàs March dans le premier, les symbolistes français dans le second. Plus proches encore de la « poésie pure » sont les sonnets de Tres suites (1937). L'expérience de l'exil (1939-1943) amena un changement de tonalité très net dans les Élégies de Bierville (1942) : recourant à des formes classiques telles que l'usage du distique élégiaque et l'abondance de références à la Grèce ancienne, l'auteur puise dans sa culture humaniste une foi inébranlable en la raison humaine, si bien que ce message d'espoir serein et chaleureux aura un impact considérable, malgré sa circulation longtemps clandestine, dans la Catalogne des années noires. Riba revient ensuite à la tannka, qu'il avait déjà cultivée avant la guerre, avec Del joc i del foc (1946), puis au sonnet avec Salvatge cor (1952) et expérimente avec Esbós de tres oratoris (1957) une poésie narrative d'inspiration religieuse. Considéré comme le plus grand poète catalan de l'après-guerre, il jouira jusqu'à sa mort d'une autorité intellectuelle et morale exceptionnelle, du fait de la défense de la langue catalane qu'il aura menée avec exigence et opiniâtreté dans des domaines aussi différents que l'enseignement, la traduction, la recherche philologique et la critique littéraire (Els marges, 1927 ; Per comprendre, 1937 ; ... Més els poemes, 1957).