En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Jean Reverzy

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain français (Balan 1914 – Lyon 1959).

Médecin, résistant dès 1942, il devient médecin-chef des maquis de l'Allier. Après la guerre, il exerce dans un quartier populaire de Lyon. Gravement malade et se sachant condamné, il voyage en Océanie de 1952 à 1953, expérience dont il tire le Passage (1954, prix Renaudot), écrit sous le patronage de Conrad. Les interrogations sur le sens de la vie et la souffrance se retrouvent dans ses romans ultérieurs, à côté d'une critique du pouvoir médical qui emprunte autant à sa vie professionnelle (Place des Angoisses, 1956 ; le Corridor, 1958) qu'à sa vie personnelle (le Silence de Cambridge, 1960). Son Journal, où le pessimisme n'exclut pas un certain stoïcisme, paraît en 1986.