En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Fritz Reuter

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain allemand (Stavenhagen, Mecklembourg, 1810 – Eisenach 1874).

Étudiant, il fut soupçonné d'appartenir à un mouvement clandestin et passa sept ans en prison ; il fut ensuite agronome et précepteur, avant de se consacrer aux lettres. Le succès de ses contes drolatiques en patois Läuschen un Rimels (1853) le détermina à ne plus écrire qu'en mecklembourgeois, dialecte qu'il éleva au rang de langue littéraire par des récits en vers (Kein Hüsung, 1858), des nouvelles en prose et surtout par ses récits autobiographiques (Olle Kamellen, 1859-1864). Il y campe avec humour des figures de la petite bourgeoisie et de la paysannerie de son pays natal.