En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Victor Stafford Reid

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain jamaïquain (Kingston 1913 – ? 1987).

Journaliste et homme d'affaires, auteur de récits pour enfants et d'une pièce de théâtre, « Vic » Reid mérite d'être cité pour ses romans. Avec New Day (1949), il innova en mêlant à la technique du flash-back des dialogues qui restituaient les cadences du parler populaire pour peindre les conflits sociaux suscités par la révolte de Morant Bay en 1865. Avec The Leopard (1958), il mêle les guérillas de libération mau-mau au Kenya et les croyances animistes d'un vengeur qui, poursuivant l'oppresseur blanc, se trouve lui-même poursuivi par le léopard du mal tapi dans son propre esprit. L'évocation du xviie s. à la Jamaïque, dans The Jamaicans (1976), contribue à rendre à un peuple qui s'est longtemps cru privé d'histoire le sens d'une continuité culturelle.