En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Dalia Ravikovitch

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Poétesse israélienne (Ramat Gan 1936 – Tel Aviv 2005).

Son premier recueil, l'Amour d'une orange (1959), révèle une poésie originale, d'un style riche, puisant images et symboles dans la Bible et la prière, évite tout maniérisme et soutient l'expression de sentiments lyriques d'une grande vérité. D'autres recueils (Un hiver dur, 1964, suivi du Troisième Livre, 1969) redonnent vie à la langue du chant liturgique juif. Des thèmes tels que l'enfance dérobée, la métamorphose, le masque ou l'amour y reviennent. Dans ses poèmes tardifs (l'Abîme fait retentir sa voix, 1976) s'ajoute à la justesse du sentiment une certaine lassitude. Ses derniers livres dénotent un engagement politique dans le camp de la paix (Un amour vrai, 1987 ; Une mère et un enfant, 1992).