En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Karta Hadimadja Ramadhan

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain indonésien (Bandung 1927).

Il entreprend des études, inachevées, à l'école technique de Bandung, puis, à Jakarta, dans une académie destinée à former les futurs diplomates. À partir de 1958, il occupe un emploi à l'Agence de presse nationale Antara, qu'il quitte en 1971 pour travailler au Conseil artistique de Jakarta chargé de l'administration de la maison de la culture de la capitale, le Taman Ismail Marzuki, tout en poursuivant ses activités de journaliste. Il est l'auteur de nouvelles, de poèmes (Priangan la jolie, 1958) qui chantent les beautés et les souffrances de sa province natale, et de romans à caractère social : Spasmes d'une révolution (1971) ; la Crise de la vie (1977) satire de la corruption ; la Famille Purnama (1978), sur les conflits entraînés par les mariages mixtes entre catholiques et musulmans ; Je t'accompagne jusqu'au portail (1981) qui évoque l'histoire d'amour entre l'ancien président d'Indonésie, Soekarno, et son épouse Inggit Garnasih.