En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Ivan Radoev

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Poète et dramaturge bulgare (Pordim 1927 – Sofia 1994).

Aussi bien dans sa poésie novatrice (Une feuille blanche, 1975) que dans son œuvre théâtrale influencée par le théâtre occidental de l'absurde, l'auteur incarne pleinement la négation et le rejet du totalitarisme. Pionnier du théâtre de l'absurde bulgare, par une nouvelle poétique où l'illogique joue un rôle fondamental, il rejette le monde figé, produit de l'idéologie dominante. À la recherche d'un autre idéal, à travers les collisions de ses personnages épris de vérité, Radoev ouvre de nouveaux horizons spirituels et artistiques (la Cannibale, 1979 ; Comédies dramatiques, 1987).