En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Jordan Radičkov

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain et dramaturge bulgare (Radičkov 1929 – Sofia 2004).

Auteur d'une œuvre considérable où le thème fondamental est le déclin du village, à une époque de tournant historique où l'esprit primitif s'oppose d'une manière douloureuse aux temps modernes, novateur dans la poétique du récit et du théâtre, il se sert largement de l'ironie, du grotesque et de la caricature. Par le biais du folkore et de la mythologie populaire, il décrit la vie comme une éternelle comédie, qui témoigne de l'état psychique et social de la paysannerie actuelle dont l'existence aux aspects absurdes est rendue par le rire (Humeur féroce, 1965 ; Prose humaine, 1967). Estimant que les lois de la nature sont les seuls critères de la vie humaine et que celle-ci se trouve lourdement menacée par le progrès technique, Radickov propose comme condition indispensable d'équilibre et d'apaisement l'unité de l'homme et de son environnement – ce dont témoignent son roman Arche de Noé (1989), expression du désarroi d'une société en dérive, ainsi que son théâtre (Lazarica, 1978 ; Essai de vol, 1979).