En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Wilhelm Raabe

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain allemand (Eschershausen, près de Brunswick, 1831 – Brunswick 1910).

Il est connu pour ses nombreuses nouvelles et des romans réalistes témoignant de l'influence de Dickens, mais aussi de Sterne et de Jean Paul. Il corrige un pessimisme inspiré de la philosophie de Schopenhauer par l'humour de caricatures spirituelles et un goût prononcé pour les originaux. Son premier succès : la Chronique de la rue aux moineaux (1857) a pour cadre le vieux Berlin et mêle souvenirs, rêve et temps présent. Ses romans les plus connus, le Pasteur des pauvres (1864), Abu Telfan (1868) et la Carriole (1870), soulignent l'opposition entre le matérialisme dégradant du monde des affaires et l'aspiration à l'idéal, entre les univers également réducteurs de l'idylle provinciale et de la grande ville moderne. Gros Gourmand (1891) montre ce que peut cacher de finesse, de délicatesse et de bonheur la simple existence d'un héros, qui a beaucoup de traits communs avec son auteur.