En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Yann Queffélec

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain français (Paris 1949).

Fils d'Henri Queffélec, critique musical (il a publié un essai sur Béla Bartók), il écrit un premier roman, le Charme noir (1983), puis obtient le prix Goncourt pour les Noces barbares (1985), histoire d'un enfant martyrisé, né d'une mère violée par trois soldats américains. L'univers souvent sombre de ses romans (la Femme sous l'horizon, 1988 ; le Maître des chimères, 1990 ; Prends garde au loup, 1992 ; Disparue dans la nuit, 1994) est marqué par le traumatisme psychologique et la violence sociale, laissant sa part au rêve autant qu'à la réalité. Osmose (2000) évoque le monde pénitencier à travers un adolescent meurtrier de son père. Critique littéraire, il apprécie la littérature américaine pour sa « liberté qui bannit les fioritures, les arabesques, le nombrilisme béat, et tout ce qui [...] guinde le style d'un auteur ».