En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Premiers Prophètes

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Dans le canon hébraïque des Écritures, les livres de Josué, des Juges, de Samuel et des Rois, sont classés parmi les Premiers Prophètes (Nebi'îm risho'nîm). Ce fait s'explique en partie par la croyance que ces ouvrages ont pour auteurs des Prophètes (cf. Josèphe, Contre Apion, I, 8 ; Baba Bathra, 14 b et 15 a). Pour les critiques, ils font partie de l'« Historiographie deutéronomiste » dont le but est de relater l'histoire d'Israël, depuis l'installation en Terre promise jusqu'à la chute de Jérusalem en 587 av. J.-C. Ces écrits dépendent du Deutéronome, tant pour la théologie que pour le vocabulaire. Toutefois, l'appellation de « Premiers Prophètes » illustre bien le propos des rédacteurs qui les ont compilés. Soucieux de rapporter les événements historiques, ils le sont plus encore en effet de déceler l'aspect prophétique de l'histoire biblique. Les principes qu'ils proclament, et au nom desquels ils portent un jugement sur les épisodes qu'ils mettent en scène ainsi que sur les hommes qui en ont été les acteurs, leur sont communs avec les Prophètes proprement dits, dont les écrits faisaient l'objet de méditations assidues après l'Exil.