En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Jacques Perry

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain français (Paris 1921 – Iverny, Seine-et-Marne, 2016).

Son itinéraire romanesque est celui d'un constant dépaysement, qu'il explore les limites du monde civilisé (les Fruits de la passion, 1977) ou le pavé de la Rue du Dragon (1971), souvent sur le mode allégorique (le Ravenala ou l'Arbre du voyageur, 1976), mais toujours en cherchant le contact avec l'Autre (la Seconde Nuit, 1946 ; la Mauvaise Chasse, 1947 ; l'Amour de rien, 1952 ; l'Amour de toi, 1956 ; Folie suisse, 1983), voire en tentant de s'insinuer dans son espace (l'Île d'un autre, 1979 ; le Cœur de l'escargot, 1985) et même dans sa peau (Don Juan abbé, 1980 ; Yo Picasso, 1982). Sa disponibilité à la nature et aux êtres relève d'un néopaganisme (Vie d'un païen, 1965 ; la Beauté à genoux, 1966 ; la Peau dure, 1967).