En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

José María de Pereda

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain espagnol (Polanco, Santander, 1833 – Santander 1906).

D'abord critique et auteur dramatique (la Fortune dans un chapeau, 1854), il se fit chroniqueur des mœurs dans une perspective balzacienne (Croquis à la détrempe, 1876) avant de brosser dans ses romans un portrait idéalisé de sa province natale à travers ses paysans (la Saveur du terroir, 1882) et ses marins (Sotileza, 1885 ; la Marmite, 1889) : un picaresque et un costumbrismo conservateurs.