En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Partenopeus de Blois

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Ce roman d'aventures, anonyme, de près de 11 000 octosyllabes, composé sans doute avant 1188, reprend au début le motif de Psyché. Séduit par la fée Mélior, future impératrice de Byzance, le héros, neveu du roi de France Clovis, transgresse l'interdit et se voit rejeté par la fée. Après de très nombreuses aventures que développent encore les deux « continuations », Partonopeus parvient à retrouver Mélior et à l'épouser en remportant le tournoi dont elle est le prix. Au terme de son parcours initiatique, Partonopeus parvient ainsi à concilier l'amour de la fée et le mariage avec la reine et à devenir le maître de Byzance. Situé dans le temps de l'Histoire, le règne de Clovis, le roman s'ouvre aussi à la diversité des espaces, du comté de Blois et de la très sauvage forêt d'Ardenne à Byzance, les personnages secondaires, chrétiens et sarrasins réunis, affluant de tout l'univers connu. S'essayant à toutes les variétés de discours, et notamment le discours amoureux, et de motifs romanesques, le récit progresse au rythme que lui impose un narrateur amoureux et soumis au bon vouloir de sa dame. Contemporain de l'œuvre de Chrétien de Troyes, Partonopeus a connu de très nombreuses traductions et adaptations et a aussi exercé son influence sur des œuvres comme Florimont ou le Bel Inconnu.