En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Charles Palissot de Montenoy

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain français (Nancy 1730 – Paris 1814).

Engagé dans une carrière d'auteur dramatique plutôt banale (les Tuteurs, 1754), en 1755, dans sa comédie le Cercle, il s'en prit à Rousseau (il représentait le philosophe marchant à quatre pattes et mangeant une laitue) puis en 1757 à Diderot dans les Petites Lettres sur de grands philosophes, et connut un immense succès avec les Philosophes, qu'il fit représenter à la Comédie-Française en 1760. En 1764, il donna encore un long poème parodique et satirique, la Dunciade ou la Guerre des sots. Il se rallie à la Révolution (il fut nommé administrateur de la bibliothèque Mazarine), devient membre du Conseil des Anciens, et l'un des pontifes des théophilanthropes.