En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Grace Paley

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Romancière américaine (New York 1922 – Thetford Hill, Vermont, 2007).

Le ton de Grace Paley, chaleureux, humoristique, agressif et lucide, caractérise son premier recueil de nouvelles : les Petits Ennuis de l'homme (1960). Situées à New York, ses histoires, mettant souvent en scène le milieu juif, sont caractérisées par la vivacité des dialogues. Vivre dans les bas-fonds de la ville (thème central d'Énorme changement de dernière minute, 1974) n'est qu'un désagrément mineur face aux grands bouleversements possibles de l'existence, et les relations humaines qui se font et se défont sont prétexte à une réflexion sur l'instinct de survie féminin. Dans Plus tard le même jour (1985), les luttes politiques pour la paix dressent le décor de nouvelles où les préoccupations majeures sont le vieillissement des jeunes adultes et leur disparition prématurée. Par l'intermédiaire d'un personnage récurrent, Faith (« Foi »), Paley donne à lire les précarités de nos sociétés et de notre univers, leurs inégalités arbitraires, sources de rire et d'effroi (C'est bien ce que je pensais, (1999).