En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

František Palacký

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Historien, écrivain et homme politique tchèque (Hodslavice, Moravie, 1798 – Prague 1876).

Publiant avec P. J. Šafařík une étude sur la rénovation du lyrisme tchèque (les Débuts de la poésie tchèque et en particulier de la prosodie, 1818), il entreprit une œuvre de réflexion philosophique et esthétique qui fonde le sentiment du beau sur une intuition procédant à la fois de l'existence d'un Dieu créateur et d'une loi morale régulatrice des sentiments et des sensations (Abrégé de l'histoire de l'esthétique, 1823 ; l'Esthétique, ou la Beauté et l'Art, 1827). Fondateur (1827) de la Revue du musée tchèque et d'une maison d'édition nationale (1831), nommé (1829) historiographe des États du royaume de Bohême, il publia en allemand, en 1836, une Histoire de la Bohême, qui, réécrite en tchèque, deviendra l'Histoire de la nation tchèque en Bohême et Moravie (1848-1876). Cette œuvre est une référence nationale majeure et un modèle classique de la prose tchèque.