En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Dan Pagis

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Poète israélien (Bukovine 1930 – Jérusalem 1986).

Élevé dans une famille juive de culture allemande, il voit son éducation brutalement interrompue par la guerre. Interné dans un camp de concentration en Ukraine, il s'échappe en 1944 et s'installe en 1946 au kibboutz Merhavia. Il entreprend des études de littérature et devient professeur de poésie médiévale à l'université de Jérusalem. Il a publié de nombreux recueils poétiques (Cadran d'ombre, 1959 ; Séjour tardif, 1964 ; Métempsycose, 1970 ; Cerveau, 1976 ; Comme le fil d'écarlate, 1979 ; Double Impression, 1982). Son œuvre poétique, ironique et désespérée traite de la mort, de temps et de la mémoire. Le célèbre poème « Dans le wagon plombé » est gravé dans le mémorial de Yad va-Shem à Jérusalem.