En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Okot P'Bitek

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain ougandais (Gulu 1931 – Kampala 1982).

Romancier en acoli (Dents blanches, 1953-1982), poète en acoli et en anglais (la Chanson de Lawino, 1966 ; la Chanson d'Ocol, 1970 ; la Chanson de Malaya, 1971) ; il reprend sans cesse sur le mode lyrique ou sur un rythme plus narratif (la Chanson de Lawino, 1983) l'évocation de l'Afrique de l'Est, particulièrement des coutumes des Acoli, pour les opposer aux modèles culturels d'importation européenne. Il a aussi eu une importante activité de professeur et de militant de la culture acoli-luo.