En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Rakhmatoulla Atakouziev, dit Ouïgoun

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain ouzbek (Merke 1905-? 1990).

Poète de la nature (Joies du printemps, 1929), de l'homme nouveau (Djantemir, 1931 ; Au pays du soleil, 1936) et de la résistance (Colère et Amour, 1943 ; Ouzbékistan, 1947), il fait revivre au théâtre le poète Ali Sçir Nevaî (1940), puis aborde la réalité des kolkhozes dans des pièces (le Chant de la vie, 1947 ; Printemps précoce, 1948) où il soulève des problèmes de morale familiale et sociale (les Amis, 1961) et dénonce rétrospectivement les abus du culte de la personnalité (le Soupçon, 1967).