En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Andreas Okopenko

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain autrichien (Kǒsice, Slovaquie, 1930).

Un esprit satirique, aux résonances surréalistes, anime ses nouvelles, ses romans (Dictionnaire d'un voyage aux rencontres des exportateurs de Druden, 1970), ses poèmes (Novembre vert, 1957). La vie y est saisie dans la perspective étriquée des petits employés et des bureaucrates, et poussée jusqu'au « non-sens » (Pourquoi les latrines sont-elles si tristes ?, 1969 ; le Mangeur d'acacias. Parodies et hommages, 1973) ; cette vision parodique n'épargne même pas des poètes comme Rilke ou Trakl.