En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Martinus Nijhoff

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain hollandais (La Haye 1894 – id. 1953).

S'il emprunta, à ses débuts poétiques, à l'expressionnisme (le Promeneur, 1916) comme à une fantaisie proche du surréalisme (Pierrot à la lanterne, 1919), il se forgea, dans la crise spirituelle de l'après-guerre, un langage original (Formes, 1924 ; Nouveaux Poèmes, 1934) où la sensation du mystère sensible derrière le plus humble quotidien (Awater, 1934) débouche sur la présence du Christ, saisie à la fois dans l'esprit d'enfance retrouvé et l'illumination poétique (l'Heure H, 1936). Auteur dramatique (l'Étoile de Bethléem, 1942), critique (la Plume sur le papier, 1927), il a laissé de remarquables traductions d'Euripide, Shakespeare, Eliot et Gide.