En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Nguyên Dinh Chiêu

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain vietnamien (Tan Khank, prov. de Gia Dinh, 1822 – Bên Tre 1888).

Il est l'auteur du roman en vers Luc Vân Tiên, sans doute composé après sa cécité (1848). Cette suite d'aventures variées, partie d'inspiration chinoise et partie autobiographique (seconde moitié du XIXe  s.), compte parmi les écrits les plus populaires de la littérature en caractères démotiques. Elle est souvent présentée comme l'expression du particularisme sud-vietnamien. Nguyên Dinh Chiêu est aussi l'auteur d'oraisons funèbres célébrant les mérites de patriotes résistants à la colonisation française.