En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

François Eudes de Mézeray

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Historien et écrivain français (Rye, près d'Argentan, 1610 – Paris 1683).

Son frère aîné, entré dans les ordres, fonda la congrégation des Eudistes. Il préféra une carrière de commissaire des guerres (1635), qu'il abandonna pour une œuvre d'historien (Histoire de la France, 1643-1651). Devenu frondeur, il écrivit de nombreuses mazarinades souvent écrites sous un pseudonyme. Il entra à l'Académie française en 1647 et fut pensionné par le roi. Son Abrégé de l'histoire de France, paru en 1668, ne plut ni à Colbert ni au roi, qui diminua sa pension. Esprit volontiers libertin, indépendant, il se fit connaître aussi pour son impertinence durant les réunions académiques.