En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

José Mármol

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Homme politique et écrivain argentin (Buenos Aires 1817 – id. 1871).

L'essentiel de son œuvre est indissociable de son opposition au dictateur Rosas. Outre des drames de jeunesse (le Croisé, 1842), on lui doit deux recueils lyriques (le Voyageur, 1847 ; Harmonies, 1851-1854), qui sont d'un poète romantique, inspiré par le sentiment de la nature et surtout par la nostalgie de la patrie lointaine et la haine pour le tyran. Son chef d'œuvre, Amalia (1851), est tenu pour l'un des exemples majeurs du « roman de la dictature ».