En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Jan Myrdal

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain suédois (Stockholm 1927).

Fils du prix Nobel d'économie K. G. Myrdal, écrivain engagé, il a fait école avec son « roman-document » sur Un village de la Chine populaire (1963), que prolongera Une ville chinoise, vingt ans plus tard (1983). Sa critique impitoyable de tous les conformismes lui a valu une vaste audience auprès de la jeunesse (Confessions d'un Européen déloyal, 1968 ; Écritures, 1968-1973). On lui doit aussi des souvenirs d'enfance (Enfance, 1982).