En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Ivan Kondratovytch Mykytenko

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain ukrainien (Rivne 1897 – 1937).

Fils de paysan, il se lia aux écrivains prolétariens et consacra à la guerre civile (Espaces ensoleillés, 1926) et à la rééducation des enfants abandonnés (les Malfrats, 1928 ; Aube, 1933) des récits de tonalité romantique. C'est cependant au théâtre, avec des drames mettant en scène les hommes de la société nouvelle (Dictature, 1929 ; les Cadres, 1930 ; Houille, 1931 ; la Bastille de Notre-Dame, 1935), des comédies lyriques sur la jeunesse d'U.R.S.S. (les Filles de notre pays, 1933) et une satire de l'arrivisme (Solo de flûte, 1936) qu'il remporta ses plus grands succès. Il fut arrêté et fusillé en 1937.