En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Abu al-Tayyib al-Mutanabbi

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Poète arabe (Kufa 915 – près de Bagdad, 965).

D'une vie itinérante, vouée à la recherche d'un protecteur et mécène, on retiendra deux points forts : sa révolte, au nom du chi'isme qarmate, dont il tira son surnom d'al-Mutanabbi (« prétendant à la prophétie »), puis le séjour auprès des princes hamdanides d'Alep, où il revendique pour le poète, dans la lutte contre Byzance, la fonction de porte-parole. Sa poésie est cependant l'une des plus puissantes et des plus originales de toute la poésie arabe, qu'elle incarne, aujourd'hui encore, pour le plus grand nombre. La hardiesse des images, les formules passées en sentences, les recherches phonétiques et rythmiques s'allient ici à un sens inné du langage.