En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Salama Musa

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Critique égyptien (près de Zagazig 1887 – Le Caire 1958).

Après des études à Londres et à Paris, il revint en Égypte, profondément influencé par Shaw, Wells et la Fabian Society, mais aussi par Marx, Darwin et Spencer, pour fonder en 1920 un parti socialiste et en 1929 la revue al-Majalla al-jadîda. Se consacrant à la propagation des idées darwino-spencériennes en Orient, il prôna également une simplification de la langue arabe et même une latinisation de son écriture. Il a marqué toute une génération d'intellectuels égyptiens, dont Luwîs 'Awad et Najîb Mahfûz, qui débuta dans al-Majalla al-jadîda. Il a laissé une cinquantaine d'ouvrages variés, parmi lesquels des essais et des Mémoires (l'Éducation de Salâma Mûsâ, 1924 ; Aujourd'hui et Demain, 1928).