En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Thomas Murner

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain alsacien de langue allemande (Obernai 1475 – id. 1537).

Franciscain, curé de sa ville natale, il se révèle dès ses débuts prédicateur populaire et grand satiriste. Ses poèmes satiriques (la Conjuration des fous, 1512 ; la Corporation des coquins, 1512 ; le Moulin de Schwindelsheim, 1515 ; le Pré aux godelureaux, 1519) n'épargnent personne, pas même l'Église et ses serviteurs. Pourtant, il prendra fermement parti contre la Réforme et attaquera Luther avec une rare violence (le Grand Fou luthérien, 1522). Murner a également publié des ouvrages d'érudition, des traductions et de nombreux traités de théologie.