En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Kaj Munk

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Pasteur et auteur dramatique danois (Maribo 1889 – Hørbylunde 1944).

Mêlant les influences de Kierkegaard et de Shakespeare, il voit dans l'homme d'énergie le sauveur d'un monde chaotique et désemparé. Le problème du pouvoir et de l'affirmation de soi est ainsi au cœur des premiers essais dramatiques : Un idéaliste (sur Hérode, 1928), Cant (Henri VIII et Anne Boleyn, 1931). Munk cherchera un temps le salut du côté des dictatures (notamment de Mussolini). En 1938 pourtant, Il est assis près du creuset dénonce déjà la persécution des Juifs. Sa résistance au nazisme se fera nette dans Avant Cannes (1943), où Fabius Maximus (Churchill) s'oppose à Hannibal (Hitler). Auteur interdit, Munk fut assassiné par les Allemands en 1944.