En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Abd al-Rahman Munif

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Romancier irakien d'origine saoudienne (Amman 1933 – Damascus, Syrie, 2004).

Son œuvre traduit la protestation socio-politique de l'intellectuel contre l'étouffement des libertés (les Arbres et l'assassinat de Marzûq, 1973 ; Histoire d'amour, 1974 ; Quand nous avons quitté le pont, 1976 ; Fins, 1978 ; la Course de fond, 1979). À l'est de la Méditerranée (1975) et Aujourd'hui et ici, toujours à l'est de la Méditerranée (1991) sont une vive dénonciation de la torture, de l'arbitraire et des régimes dictatoriaux. Monde sans carte (1983) a été écrit avec Jabrâ Ibrâhîm Jabrâ. Les Villes de sel (5 vol., 1981-1989), œuvre monumentale, traitent de la découverte du pétrole, de l'enrichissement et de ses conséquences : rupture de l'équilibre entre l'homme et son milieu, passage brutal du nomadisme à une urbanisation forcée et destructrice.