En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Mu Shiying

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain chinois (1912 – 1940).

Ce fils de banquier, vite orphelin, passe son enfance dans un quartier pauvre de Shanghai. Puis il entreprend des études de littérature chinoise. Ses premières nouvelles (Vent noir tourbillonnant, etc.), publiées en 1929 dans une revue dirigée par Shi Zhecun, sont remarquées par la critique. Les personnages de ces récits, qui se déroulent toujours dans le cadre de la Shanghai des années 1930, ville énorme, fascinante et repoussante à la fois, « paradis bâti sur l'enfer », sont des marginaux – dandies, prostituées, mauvais garçons... –, créatures nocturnes à la vie éphémère, que l'on retrouve dans le Fox-trot de Shanghai, son roman inachevé. Comme son ami Liu Na'ou, Mu Shiying doit être rattaché au courant néosensasionniste chinois, d'inspiration japonaise. Comme Liu Na'ou également, il se met au service du Guomindang et meurt assassiné dans des circonstances obscures.