En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Gabit Makhmoudovitch Mousrepov

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain kazakh (région de Koustanaï 1902-? 1985).

Fils de paysans, il consacre des récits à la guerre civile et aux débuts de la collectivisation (l'Abîme, 1928 ; les Deux Lacs, 1929 ; la Mère, 1934), puis ressuscite au théâtre des épisodes du passé féodal et de la révolte de 1916 (Amangeldy, 1936 ; Kozy-Korpech, 1939 ; la Tragédie du poète, 1942). Ses romans reflètent l'héroïsme des années de guerre (le Soldat du Kazakhstan, 1949) et l'émergence au xixe s. du prolétariat kazakh (le Pays réveillé, 1953). Il poursuit cependant une œuvre de nouvelliste (l'Appel de la vie, 1963 ; Une fois pour toutes, 1967 ; De soleil en soleil, 1970).