En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Karl Philipp Moritz

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain allemand (Hameln 1757 – Berlin 1793).

Il a raconté ses tourments d'enfant doué, mais pauvre et humilié, et ses tribulations d'adolescent saisi par la passion du théâtre dans le roman Anton Reiser (1785-1790), où l'introspection héritée du piétisme est appliquée à la recherche de la vérité psychologique. Goethe, qui voyait en lui « un frère cadet maltraité par le sort », l'aida à obtenir un siège à l'Académie de Berlin. L'œuvre de Moritz aborde les domaines esthétique, philologique, psychologique, mythologique avec des intentions didactiques qui la situent dans la tradition de l'Aufklärung. Mais elle appartient aussi au Sturm und Drang par son caractère tourmenté, brut et fragmentaire.