En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Christian Morgenstern

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Poète allemand (Munich 1871 – Merano 1914).

Il est connu par ses Chants du gibet (1905). Conçus pour le « Kabarett », ces poèmes faits de jeux de mots, de créations grotesques ou absurdes, brisent la logique du langage et en dévoilent « l'arbitraire absolu ». Cet humour s'exprime dans un style proche de l'aphorisme (Épigrammes et aphorismes, 1920). Attiré par Nietzsche, la philosophie religieuse de Paul de Lagarde et surtout par la théosophie de R. Steiner, Morgenstern est aussi un mystique « chercheur de Dieu » (Journal d'un mystique, 1905 ; Mélancolie, 1906 ; Nous trouvâmes un chemin, 1914 ; Degrés, 1918).