En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Wenceslau José de Sousa de Morais

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain portugais (Lisbonne 1854 – Tokushima, Japon, 1929).

Il devint capitaine de frégate en 1893 et séjourna au Mozambique, à Timor et à Macao, où il connut le poète symboliste Camilo Pessanha. Le Japon le captiva immédiatement : il se lia à une geisha et, après sa mort, se retira à Tokushima, où il adopta les pratiques bouddhistes. Dai-Nippon (1897) est ainsi une sorte d'art poétique alors que les nouvelles de O-Yoné et Ko-Haru (1923) font le bilan d'une transplantation spirituelle. La vie du peuple japonais, ses croyances, ses plaisirs sont la matière de ses chroniques (Siam, Chine et Japon, 1895), de ses récits et de ses lettres (le Culte du thé, 1905 ; Osoroshi, 1933 ; Lettres intimes, 1944).