En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

François Auguste Paradis de Moncrif

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain français (Paris 1687 – id. 1770).

Lecteur de la reine et censeur royal, il écrivit des comédies (les Abdérites, 1732), des arguments de ballets (l'Empire de l'amour, 1733 ; Zélindor, roi des silphes, 1745), des Essais sur la nécessité et les moyens de plaire, 1738, augmentés l'année suivante de contes pédagogiques, des contes orientaux (les Âmes rivales, 1738). Il est surtout connu pour une œuvre d'érudition canularesque sur les félins (les Chats, 1727 ; Lettres philosophiques sur les chats, 1748).