En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Kadia Molodowski

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain de langue yiddish (Bereza Kartuska, Pologne, 1894 – New York 1975).

Institutrice des écoles laïques juives en Pologne, elle chante la misère des rues juives et la douleur des mères, mais aussi la joie et l'espièglerie des enfants (Nuits d'automne, 1927 ; la Rue Dzika, 1933 ; Freydke, 1935). En 1935 elle s'installe à New York, où elle dirige dans les années 1940 la revue littéraire Milieu. On lui doit plusieurs autres recueils de poèmes, deux romans et quelques-unes des pages les plus lumineuses de la littérature pour enfants en yiddish.