En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Mochtar Lubis

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain indonésien (Padang 1922 – Djakarta 2004).

Après des études à Sumatra, il s'établit à Jakarta. Journaliste, ses articles lui valurent neuf années de détention et de résidence surveillée sous le régime de Sukarno (1956-1965), et le quotidien qu'il fonda, Indonesia Raya, fut interdit en 1958 et en 1974. Il est l'auteur de recueils de nouvelles (Djamal, 1948 ; Femme, 1956) d'où se dégage un certain humour, et de plusieurs romans : Il n'y a pas de lendemain, histoire de guérilla typique ; Route sans fin (1950) ; Crépuscule à Jakarta, publié pour la première fois en anglais en 1963, sur la corruption régnant à Jakarta en 1956 et présenté sous l'aspect d'une chronique mensuelle ; Terre aride (1964), sur la jeunesse des grandes villes ; le Tigre ! le tigre ! (1975) sur un groupe d'hommes « primitifs » attaqués dans la jungle par un fauve ; Mort et Amour (1977), roman d'aventures dont l'action se situe dans les premiers jours de la République indonésienne.