En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Chujo Yuri, dite Miyamoto Yuriko

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Romancière japonaise (Tokyo 1899 – id. 1951).

Jeune fille de la bourgeoisie, elle publia son premier roman : Un groupe de pauvres gens (1916). Au cours de son séjour aux États-Unis (1918-1919), elle épousa un professeur japonais dont elle divorcera en 1924, expérience qu'elle relate dans Nobuko (1924-1926). Son séjour en U.R.S.S. (1927-1930) détermina son engagement communiste, et elle se remaria en 1932 avec le chef du parti communiste japonais, le critique Miyamoto Kenji. Arrêtée plusieurs fois entre 1932 et 1941, elle vécut l'incarcération de son mari pendant douze ans (1933-1945). La Plaine de Banshu et Herbes folles (1947) constituent des témoignages précieux sur les mois qui suivirent le bombardement de Hiroshima. Son dernier roman, Jalons (1948-1951), décrit son évolution intérieure au contact du socialisme soviétique.