En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Stojan Mihajlovski

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Poète bulgare (Elena 1856 – Sofia 1927).

Après des études au lycée français d'Istanbul puis à la faculté de droit d'Aix-en-Provence, il débuta par des recueils de vers, souvent en français (Poème du mal, 1888), et qui appellent une renaissance intellectuelle, seule capable de rendre à la nation bulgare son rôle d'avant-garde du monde slave qu'elle avait au Moyen Âge (Novissima Verba, 1889-1891). Son hymne Marche, peuple ressuscité est devenu un des poèmes bulgares les plus populaires. Ses satires et ses fables, qui figurent aujourd'hui dans tous les manuels scolaires, lui ont valu le surnom de « Juvénal bulgare » (Sonnets philosophiques et satiriques, 1895).