En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Samir Michael

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Romancier israélien (Bagdad 1926).

Engagé très jeune dans les rangs du parti communiste irakien, il s'enfuit en Iran (1948), puis en Israël (1949). Jusqu'en 1956, Michael a publié des nouvelles en arabe. Son premier roman en hébreu, Tous sont égaux mais certains le sont plus, a paru en 1974 : ce livre a pour thème l'immigration des juifs irakiens en Israël et leur difficile intégration dans la société israélienne. Dans Refuge (1977), il évoque les rapports ambigus entre Juifs et Arabes, ainsi que les relations difficiles entre les Arabes d'Israël et ceux des pays voisins. Une poignée de brouillard (1979) a pour cadre Bagdad après la Seconde Guerre mondiale. Dans Victoria (1993), il décrit sa jeunesse en Iraq, tandis que son dernier roman (2001) traite de nouveau de la vie en Israël. Écrivain engagé au début de sa carrière, il se consacre de plus en plus à l'écriture.