En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Vsevolod Emilievitch Meyerhold

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Metteur en scène russe (Penza 1874 – Moscou 1940).

Il débuta en 1898 au Théâtre d'art de Moscou, auprès de Stanislavski, dont il se sépara parce qu'il ne partageait plus ses conceptions esthétiques (1902). Après la révolution d'Octobre, il adhéra au nouveau régime, organisa de grands spectacles populaires et proclama en 1920 l'« Octobre théâtral ». Il donna, entre 1922 et 1927, ses meilleures réalisations (le Mystère Bouffe de Maïakovski, le Cocu magnifique de Crommelynck), prenant souvent de grandes libertés avec les textes et refusant l'illusionnisme scénique : le décor, inspiré des théories constructivistes, est signifiant comme élément théâtral et non comme duplication du réel ; il doit servir l'expression « biomécanique » (les mouvements du corps remplacent la psychologie) des acteurs. Meyerhold est à l'origine de la théorie de la « distanciation ». Il fut arrêté en 1939.