En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

James Merrill

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain américain (New York 1926 – Tucson 1995).

Influencée par Eliot, sa poésie, nourrie de références classiques et soucieuse d'impersonnalité, s'enrichit d'une symbolique rituelle et culturelle (le Cygne noir, 1946 ; Water Street, 1962 ; Nuits et jours, 1966 ; l'Écran de feu, 1969 ; les Pages jaunes, 1974 ; Jeux de lumière à Sandover, 1983). Il est considéré comme un des poètes majeurs de la « poésie confessionnelle ».