En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Jean Mergeai

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain belge de langue française (Villers-sur-Semois 1927 – Saint-Mard 2006).

Ses principaux récits (Du temps de ma maison, 1966 ; les Chemins de terre, 1970 ; Vêpres buissonnières, 1974 ; Adieu enfance, 1978 ; Ailleurs en Ardenne, 1984) s'enracinent dans une région – la Gaume – pour y retrouver le monde de l'enfance. L'écriture, sobre, est accueillante aux voix du passé, à la magie évocatoire d'une terre. J. Mergeai est aussi essayiste et dramaturge (Ensemble au paradis, 1975).