En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Juan Meléndez Valdés

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Poète espagnol (Ribera del Fresno, Badajoz, 1754 – Montpellier 1817).

Il se rallia à Napoléon et mourut en exil en France. Protégé de Jovellanos, il excelle dans la poésie bucolique et anacréontique : ses Odes et ses Églogues (éditées en 1785, 1797 et 1820) font de lui un des plus grands lyriques néoclassiques (les Baisers d'amour). Les grands courants de la pensée du xviiie siècle ont influencé son préromantisme à tendances philosophiques et morales (Prologue de Nîmes, 1815).